John Locke (1632-1704)



En premier lieu il y a toutes les actions et les opinions qui, en elles-mêmes, ne sont pas du tout du ressort de la société et du gouvernement ; telles sont les opinions purement spéculatives et le culte divin.
En second lieu, il y a celles qui, de leur propre nature, ne sont ni bonnes ni mauvaises, mais qui concernent cependant la société et les rapports que les hommes ont les uns avec les autres ; telles sont toutes les opinions pratiques et les actions qui ont trait à des choses indifférentes.

En troisième lieu, il y a celles qui concernent la société, mais qui sont également bonnes ou mauvaises par leur propre nature ; telles sont les vertus morales et les vices.

Essai sur la tolérance (1667)

***

Le port d'une chape ou d'un surplis ne peut pas plus mettre en danger ou menacer la paix de l'Etat que le port d'un manteau ou d'un habit sur la place du marché ; le baptême des adultes ne détermine pas plus de tempête dans l’État ou sur la rivière que le simple fait que je prenne un bain.

Essai sur la tolérance (1667)

***


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire