Alfred de Musset (1810-1857)



Les plus désespérés sont les chants les plus beaux
Et j'en sais d'immortels qui sont de purs sanglots.

La Nuit de mai (1835)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire